Accueil » Node » Musée de la Guerre de 1870 et de l’Annexion, Gravelotte, France
Références

Musée de la Guerre de 1870 et de l’Annexion, Gravelotte, France

Bruno Mader

Monolithique, le Musée de la Guerre de 1870 et de l’Annexion est installé dans le village de Gravelotte en Lorraine (Moselle) . Bien intégré dans le paysage, le bâtiment se distingue toutefois par son choix de matériaux, qui affirme son identité et le démarque de son environnement.

Habillé de laiton patiné, le bâtiment marie un plan de forme simple avec des lignes de toit irrégulières. Le toit se plie le long d’axes est-ouest, créant un jeu d’inclinaisons et fragmentant le volume, établissant un dialogue avec les maisons et hangars agricoles voisins, tout en évitant l’imitation. Ces pentes, telles des échelons dans la toiture ressemblant à des lames d’acier, sont tailladées d’ouvertures vitrées pour capturer la lumière.

Limitant le vis-à-vis avec les maisons avoisinantes, le bâtiment s’ouvre sur un horizon de champs à perte de vue, anciens champs de bataille.

Le langage architectural du musée exprime divers sentiments liés à la guerre : la tension (le bloc d’acier menaçant), le déchirement (les découpes de la façade principale), la fracture (la forme du hall d’entrée), la destruction (les lacérations de la toiture), mais aussi la paix et l’espoir (les larges vues apaisantes sur la campagne environnante).

La lumière pénétrant par la toiture en dents de scie illumine l’espace du hall d’entrée central en double hauteur de telle manière que l’on a l’impression de n’être ni à l’intérieur, ni à l’extérieur.

Au-delà de la réception, le hall donne accès à l’ensemble des différentes sections du musée : salles d’exposition, salle de conférence, espace éducatif...

Ce point de convergence du bâtiment est un espace « vivant », animé par la circulation des visiteurs sur différents niveaux, et laissant apercevoir les expositions.

C’est également un espace dramatique, dont les murs sombres et irréguliers et le toit lacéré constituent une interprétation architecturale de ce que la guerre représente : la fracture, la destruction, et des bâtiments calcinés dont les poutres noircies se profilent en saillie sur le ciel.

Les immenses panneaux de métal patiné qui forment les murs du hall sont identiques à ceux utilisés pour les façades. Cela confère au bâtiment sa forte identité, sa cohérence et son caractère sculptural.

Le choix du métal n’est pas innocent : c’est le matériau des armes, des obus, des canons... Et la patine, l’oxydation, évoquent le temps qui s’est écoulé depuis le déroulement de ces événements.

 

Partager: 

Bâtiment

Propriétaire: 
Département de la Moselle
Date d'achèvement: 
2014
Pays: 
France
Ville: 
Gravelotte

Catégories

Applications: 
Façades
Type de bâtiment: 
Espaces culturels
Type cuivre: 
Laiton
Typologie: 
Neuf

Architecte

Nom: 
Bruno Mader Architectes

Couvreurs

Nom: 
Lebras Freres

Awards

Saison: 
2015
Catégories: 
Finalistes

Demande d’information

: Institut Européen du Cuivre

En continuant la navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Pour plus d’information suivez ce lien.

Accepter