Accueil » Articles » Un Français remporte le 1er prix de la 4e édition du concours de design "Vivre avec le Cuivre"
Articles

Un Français remporte le 1er prix de la 4e édition du concours de design "Vivre avec le Cuivre"

Paris, le 22 janvier 2013

C’est officiel, le concours international de design Vivre avec le Cuivre récompense cette année le créateur français Francesco Morackini. Organisé par l’Institut européen du cuivre (ECI) et le Centre Italien du Cuivre, ce concours a réuni pour sa 4e édition plus de 270 participants. Ce succès confirme l’attrait du cuivre auprès des designers professionnels et étudiants. Malléable, recyclable, conducteur, ou encore antibactérien, le cuivre se prête avec élégance au jeu de la création, et sert sans pareil l’enjeu du concours : réinventer les objets du quotidien. La remise des prix aura lieu le 24 janvier à Milan dans le cadre d’une exposition des projets primés au musée de la Triennale jusqu’au 27 janvier.

Une quatrième édition marquée par la victoire d’un Français

Si la scène du design français a toujours été bien représentée au concours international de design Vivre avec le cuivre, elle se hisse cette année en haut de l’affiche. Parmi les 270 projets présentés, c’est le “Prohibition
Kit” du Français Francesco Morackini qui a obtenu le premier prix de la catégorie professionnels.
Originale et multifonctionnelle, cette création a répondu avec brio aux attentes du jury, composé de professionnels du design et de l’architecture comme Luisa Bocchietto, Odoardo Fioravanti et Marco Romanelli. Depuis sa première édition en 2007, ce concours de design invite les candidats à concevoir un objet innovant qui tire pleinement partie des nombreuses propriétés du cuivre et de ses alliages. Un défi insolite qui continue de passionner les
créateurs du monde entier.

Dans la catégorie étudiants, le jury a également décerné une mention spéciale au Français Arthur Hoffner pour son  œuvre “Delta Mirror”.

 

Premier prix : “Prohibition kit” de Francesco Morackini

Nommé avec humour “Prohibition kit”, l’étrange appareil de Francesco Morackini surprend et amuse en détournant les dispositifs traditionnels de distillation de l’alcool. Cet alambic en kit se décompose en plusieurs éléments ayant chacun une/des utilité(s) propre(s) (chaudière, réchaud, fait-tout, corbeille à fruits…). C’est ici l’utilisation traditionnelle du métal rouge dans les ustensiles de cuisson – le cuivre est un excellent conducteur de chaleur – qui  a inspiré le designer. Une création multi-facettes qui offre un autre regard sur les objets triviaux : une bouilloire qui devient arrosoir ? Et pourquoi pas ?

Deuxième prix : “Pix” de Stefania Ruggiero

 

 

Premier prix : “B-side” de Michal Jan Holcer

Avec son esthétique minimaliste, le robinet en cuivre “B-side” du Polonais Michal Jan Holcer est conçu pour limiter le contact des mains et améliorer l’hygiène des pièces d’eau. Grâce à un système de détection de présence, il dispense automatiquement de l’eau et du savon. Ici, ce sont les propriétés antibactériennes du métal rouge qui ont inspiré le créateur. Les robinets, continuellement touchés, sont des zones à risque pour la transmission des germes. Utiliser des robinets en cuivre comme “B-side” est un moyen de réduire les risques de contamination qui est déjà exploité dans les hôpitaux. La bonde du robinet est également réalisée en cuivre, afin de réduire la présence de bactéries sur toutes les parties métalliques.

Mention spéciale : “Riparo per uccelli” de Karen Ruz Sanchez

Tout droit venues du Mexique, ces mangeoires à oiseaux apportent avec elles exotisme et bonne humeur. Colorées et aériennes, elles mettent en scène les liens qui unissent l’homme à la nature : les bras se font tiges, et les mains nourricières offrent un refuge aux oiseaux. Le cuivre est ici laissé à l’état brut : avec le temps, son aspect et sa teinte évolueront jusqu’à devenir mat et vert amande. Matériau vivant, le cuivre se prête particulièrement bien à un usage extérieur et à la décoration de jardin, car sa patine accentue sa résistance naturelle à la corrosion. Avec “Riparo per
uccelli”, Karen Ruz Sanchez transforme de simples mangeoires en véritables objets de décoration qui ne passent pas inaperçues, à installer dans son jardin ou à sa fenêtre.

 

La cérémonie de remise des prix aura lieu le 24 janvier au musée de la Triennale à Milan, dans le cadre d’une exposition consacrée aux projets distingués par le
concours Vivre avec le cuivre
. A midi, les designers vainqueurs recevront leur prix des mains du jury : une dotation de 4 000 € pour le 1er prix de la catégorie professionnels, et de 2 500 € pour le 2prix ; une bourse de 1 500 € dans la catégorie étudiants. L’exposition se tiendra jusqu’au 27 janvier dans l’espace  « Material ConneXion » de la Triennale.

Partager: 
Un Français remporte le 1er prix de la 4e édition du concours de design "Vivre avec le Cuivre"Un Français remporte le 1er prix de la 4e édition du concours de design "Vivre avec le Cuivre"Un Français remporte le 1er prix de la 4e édition du concours de design "Vivre avec le Cuivre"Un Français remporte le 1er prix de la 4e édition du concours de design "Vivre avec le Cuivre"Un Français remporte le 1er prix de la 4e édition du concours de design "Vivre avec le Cuivre"Un Français remporte le 1er prix de la 4e édition du concours de design "Vivre avec le Cuivre"

En continuant la navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Pour plus d’information suivez ce lien.

Accepter