Références

Tour Euravenir, Lille, France

LAN

Le projet de la Tour Euravenir occupe la dernière parcelle libre de la première phase du quartier Euralille, dont l’aménagement a commencé en 1998 avec le projet de l’agence OMA, en association avec François Delhays.

Est-il possible de réaffirmer une ville à partir d’un projet d’architecture ? Cette audacieuse question a constitué le point de départ du plan du projet. La position stratégique de la parcelle, située à l’intersection de plusieurs axes, a orienté les recherches du cabinet d’architecture vers une solution sophistiquée faisant office de plaque tournante, de suture réunissant les éléments qui gravitent autour d’elle : « nous avons visé une architecture « multiforme », dont la géométrie pourrait fournir une réponse spécifique aux divers problèmes liés à l’échelle, à la situation géographique et au programme du projet. »

En étendant et en croisant les axes à l’intérieur de la parcelle, le projet initial a été modelé pour obtenir une sorte de petite tour. Venant compléter l’Avenue Le Corbusier, cet élément vertical forme également un immeuble d’angle sur la Place Valladolid et sert de « bâtiment repère » aux automobilistes arrivant du boulevard périphérique en contrebas. Cette architecture a créé un nouvel espace urbain associant le privé et le public, le vertical et l’horizontal.

La base du projet offre aux habitants et aux employés de bureau un lieu public qui favorise les interactions sociales. Ce projet de bureaux bénéficie d’un programme très souple ; la forme dicte l’usage, et non l’inverse. Chaque niveau est organisé autour d’un noyau central qui renferme tous les espaces servants. Afin de compléter ce processus d’interconnexion, les façades ont été conçues pour devenir une série de fenêtres offrant un panorama à 360° sur la ville, encadrant des vues des nouveaux quartiers de l’agglomération, de ses espaces verts et du centre-ville. Les façades sont découpées par un motif de treillis, formé par les bandes et les trumeaux. Ces derniers se caractérisent par différents dessins en fonction de leur orientation, leur usage, et leurs besoins thermiques. Le cuivre est employé comme une sorte de bardage fixe le long des sections opaques ou semi-vitrées de la façade. Il est également présent sous forme de panneaux perforés qui contribuent à réguler avec précision la quantité de lumière pénétrant dans le bâtiment.

La Tour Euravenir est certifiée conforme aux normes françaises de construction durable (label HPE niveau BBC Effinergie 2005).

Share: 

Bâtiment

Propriétaire: 
Sogeprom, Projectim - Investor : Groupe IRD
Pays: 
France
Ville: 
Lille
Lieu: 

Catégories

Applications: 
Façades
Type de bâtiment: 
Bureaux
Type cuivre: 
Pré-oxydé
Typologie: 
Neuf

Architecte

Nom: 
LAN

Couvreurs

Nom: 
SPIE

Awards

Saison: 
2015
Catégories: 
Finalistes
Mention

Demande d’information

: Institut Européen du Cuivre

En continuant la navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Pour plus d’information suivez ce lien.

Accepter